Résidence en Libye

0
756

Azul,

L’association Tamazgha a publié un communiqué dans lequel celle-ci exprime sa solidarité avec Imaziγen de Libye. Elle apporte un soutien indéfectible au Haut conseil des Amazighs de Libye (HCAL) qui s’apprête à lancer un appel à la désobéissance civile. Suite à l’attitude méprisante du Congrès général national à l’égard de l’Amazighité, Imazighen de Libye se disent prêts à aller jusqu’au bout pour instaurer la jutice en Libye et sont prêts à user de tous les moyens pour protéger l’Amazighité qu’ils ne sont pas prêts à négocier. J’en profite pour manifester mon soutien aux Imaziγen de Libye pour leur combat libertaire.

Ci-dessous le communiqué de l’association.

Ar tufart

 

 


 

Pas de Libye sans l’Amazighité

Tamazgha aux côtés des Amazighs Libyens…

DECLARATION

 

Suite à plusieurs mois de discussions et de négociations au sein du Congrès général national (Parlement libyen), les représentants des régions amazighophones ont été systématiquement confrontés à des blocages animés par la seule volonté de minorisation, voire d’exclusion, de l’Amazighité.

Le Haut conseil des Amazighs de Libye (HCAL), organisation représentant les intérêts politiques des Amazighs de Libye et qui regroupe l’ensemble des Conseils locaux des régions amazighophones (Adrar n Infusen, At-Willul/Zouara et les Touaregs) ainsi que les organisations et associations culturelles et de défense des droits démocratiques, s’est exprimé publiquement le 10 juillet 2013 pour annoncer sa décision d’appeler au boycott de la Commission des Soixante chargée d’élaborer la Constitution libyenne, comme il a appelé également les membres représentants les Amazighs au sein du Congrès général national à se retirer de cette instance ségrégationniste et anti-amazighe. Igrawliyen (les combattants) des régions amazighphones se sont exprimés à leur tour le 16 juillet et ont fait savoir leur adhésion à l’appel du HCAL qu’ils considèrent comme seule instance les représentant Imazighen. Ils réaffirment par là leur détermination à se battre, par tous les moyens, pour que l’Amazighité de la Libye ne soit plus marginalisée. Comme ils se sont sacrifiés pour débarrasser la Libye de Kadhafi et de son régime, ils sont prêts à se battre de nouveau pour protéger et promouvoir l’Amazighité.

Les Amazighs de Libye clament haut et fort que jamais ils n’accepteront une Constitution qui niera l’Amazighité et ne reconnaîtront aucune institution ou instance qui les niera. Ils ont de surcroit tenu à préciser que s’ils manient bien le langage de la sagesse, ils manient aussi bien celui de la force qu’ils ne s’interdiront pas si cela est nécessaire pour défendre l’Amazighité de toute menace d’où qu’elle vienne. Tamazgha, Organisation internationale de défense des droits des Imazighen, prend acte de la décision de HCAL et des diverses organisations amazighes en Libye, notamment la décision des Igrawliyen, et les assure de son soutien et solidarité indéfectibles. Comme nous l’avons fait en février 2011 en nous engageant à leurs côtés dans le combat qu’ils ont mené contre Kadhafi, nous serons aux côtés des Imazighen qui se battront pour que leur existence ne soit pas menacée et remise en cause par les semeurs de l’obscurantisme en Afrique du Nord, terre des Imazighen. Nous accompagnerons nos frères Amazighs de Libye dans leur noble combat.

Nous appelons l’ensemble des Imazighen à travers Tamazgha (l’Afrique du Nord) à se mobiliser aux côtés de nos frères qui se battent pour leur dignité mais aussi celle de l’ensemble des Imazighen. Cette détermination des Amazighs de Libye à ne pas laisser passer l’obscurantisme qui s’abat sur le pays amazigh cherchant à éradiquer l’âme de ce pays, doit être l’exemple pour l’ensemble des Imazighen qui n’ont pas d’autre choix que de se soulever pour se libérer de ce qui les menace où qui, dans certains cas, les domine.

Les Amazighs de Libye sont entrain d’écrire une page importante de l’Histoire amazighe et ils ne peuvent que réussir à rétablir la vérité et la justice sur une partie de la Terre amazighe. Nous les accompagnons et nous nous engageons avec eux dans ce noble combat qui est aussi le nôtre.

 

Tudert i Tmazight !

 

Tamazgha, 
Paris, le 19 juillet 2013.

Lire également :

- En Libye, les Amazighs haussent le ton !

- Libye : Toubous et Amazighs même combat !

- Les Amazighs de Libye à un tournant de leur Histoire…

“Iderfan” (hymne national libyen en tamazight), chanté à Paris le 17 décembre 2011 lors du rassemblement que Tamazgha avait organisé.

Iderfan : hymne national libyen en tamazight par Tamazgha_Paris