20 avril 2013 : Nous marcherons à Paris !

1
910

Azul,

Le Collectif des Amazighs en France appelle à marcher le 20 avril à Paris. Le départ de la marche est fixé au RER Luxembourg (dans le sixième arrondissement), pour ensuite rallier la place de la Bastille.

Le mot d’ordre ” Assassinats, vols, viols, sabotages, haine-mépris. Halte à l’ethnocide, à la répression, aux arrestations arbitraires ” concerne à la fois le sort fait aux civils de l’Azawad, de Libye, les pressions exercées contre l’amazighité ainsi que les arrestations arbitraires comme celle du militant Hocine Azem en Algérie.

Le Collectif des Amazighs en France est né lors d’une conférence organisé par François Alfonsi, député au Parlement Européen et Président du friendship Euro-Amazigh,  en partenariat avec le Congrès Mondial Amazigh, le samedi 26 janvier 2013 de 14h à 17h au bureau du Parlement Européen 288, Boulevard St-Germain, Paris 7ème.

 

 

Ci-dessous l’appel du  Collectif des Amazighs en France.

 

Ar tufart.

APPEL
Marche
Samedi 20 avril 2013
Luxembourg (RER) – Bastille

Les revendications identitaires, culturelles et linguistiques amazighes, s’inscrivent dans des mouvements populaires de contestation contre toutes formes d’oppressions et politiques d’arabisation massives, menées par les régimes successifs d’Afrique du nord. En effet, les Etats gouvernant Tamazgha divisée par l’ancien colon, répriment dans la mort, le sang et surtout le mépris, toute la Nation berbère.

Au printemps 80, une conférence de Mouloud Mammeri à Tizi Ouzou sur la poésie ancienne kabyle a été interdite par le gouvernement algérien. Cet événement marque le commencement d’une grande vague de protestations populaires qui aboutissent, le 20 avril 1980, à une violente répression de la part du pouvoir. Cette date marquera le repère du combat identitaire amazigh et la naissance du printemps berbère.

Au cours du printemps 2001, l’événement ayant conduit à la répression, à balles réelles, d’une manifestation d’indignation de la jeunesse kabyle, à la suite de l’arrestation et de l’assassinat du jeune lycéen Massinissa Guermah par la gendarmerie algérienne, s’inscrit dans la continuité du printemps amazigh d’avril 80. On déplorera la mort de 127 jeunes assassinés et plus de 5000 blessés. Une onde de choc a secoué les Aurès, le Mzab et au-delà des ces frontières artificielles où se sont multipliées les arrestations arbitraires et les exactions
Ces tragiques événements, marquent la rupture de notre Peuple avec les gouvernements dictatoriaux et autoritaires d’Afrique du nord, et la prise de conscience amazighe sur toute Tamazgha, avant de devenir un jalon pour toute revendication identitaire.

Désormais cette date sera commémorée chaque année, par les hommes et les femmes se revendiquant et se reconnaissant dans l’identité amazighe. Cependant, notre culture et notre langue restent encore et toujours reléguées au rang du folklore et les amazighs font face à une politique de destruction programmée, de spoliation et de pillage économico-culturel permanents.

C’est, donc, dans la continuité du combat initié par nos aïeux, que le Collectif des Amazighs en France, vous donne rendez-vous :

Samedi 20 avril 2013, à 13h,
Place Edmond Rostand, devant le parc du Luxembourg

Pour une marche de commémoration de ces évènements cruciaux de la lutte pour la liberté des IMAZIGHEN et pour :
• Dénoncer l’impunité face aux crimes de ces gouvernements assassins et faire juger et condamner les criminels
• Faire libérer tous les prisonniers politiques dans toute Tamazgha.
• Que cesse la politique de la terre brûlée .
• Dire NON à l’ingérence et au bradage de toute Tamazgha au profit des multinationales, de pétrodollars des pays du Golfe.
• Rassembler et unifier la diaspora amazigh autour de ce combat commun,
• Interpeller l’opinion publique sur les graves atteintes aux droits des peuples amazigh

Assassinats – Vols – Viols – Haine – Mépris

Halte à l’ethnocide et aux arrestations arbitraires

Tous les AMAZIGHS, hommes et femmes, et toutes les associations qui souhaitent de façon pacifique, manifester leur indignation doivent se joindre à cette marche.

A la mémoire et à la gloire de nos martyrs tombés sous les balles des pouvoirs assassins.

organisé le samedi 26 janvier 2013 de 14h à 17h au bureau du Parlement Européen 288, Boulevard St-Germain, Paris 7ème.

Ci-dessous l’appel du  Collectif des Amazighs en France.

1 COMMENTAIRE

  1. azul felawen ,
    moi je souhaite penser a prevoir des slogans aux francais et autres qui se disent a chaqu une de nos manifestation qu on fait de la politique du desordre a l algerie deja debordee de probleme – on doit leur expliquer que s ils ont besoin de denoncer l islamisme ils ont aucune raison de remettre en cause la notre – ils ont souvent eu leur position contradictoire en parlant de democratie et voire notre lutte d invention et d evenement suplementaire