Une complicité Algéro-Libyenne ?

2
920

Azul,

Le site TSA nous apprend que d’une source sécuritaire algérienne (laquelle? le DRS peut-être) révèle au quotidien électronique, comment les terroristes ont réussi à passer la frontière avec la Libye, avec des armes, sans être contrôlés.

 

 

« Les terroristes sont entrés le jour même de l’attaque de la frontière libyenne, avec quatre véhicules officiels libyens. Il s’agit d’un véhicule des Douanes, de la sécurité interne, d’un véhicule appartenant à une administration et d’un véhicule civil », explique leur source. Arrivés à la frontière avec la Libye, les gardes‑frontières libyens les ont laissés passer sans les contrôler. « Les gardes‑frontières libyens pensaient qu’ils avaient affaire à un cortège d’officiels libyens en visite en Algérie. Ils ne les ont pas contrôlés », explique la même source.

Cela sent la complicité Algéro-Libyenne ou l’incompétance des gardes‑frontières libyens… Une chose est sûr, l’Algérie est complice des terroristes.

TSA ajoute que “Selon notre source, les terroristes sont partis de Ghate. Ils sont passés par Tikrabane avant d’arriver à Tinmelal, connue sous le nom d’El Areg en Libye. Ils ont traversé la frontière algéro‑libyenne à hauteur de Zerzatine, avant d’arriver à In Amenas.

Les assaillants ont même pu tranquillement faire le plein de carburant pour se rendre en Algérie. Après l’attaque contre le site d’In Amenas et la gigantesque prise d’otages qui a suivi, les gardes‑frontières libyens ont contacté leur ministère de l’Intérieur pour demander si des officiels libyens avaient été envoyés par route en Algérie. Mais il était trop tard.”
Ar tufart

2 COMMENTAIRES