Des associations Amaziγes de France écrivent à HOLLANDE

0
1344

Azul,

Sept associations Franco-Amaziγes ont écrit au Président Français, au sujet de l’enseignement de Tamaziγt en France.

Voici ci-dessous une copie intégrale de cette lettre.

Ar tufart

 

—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–—–

Monsieur le président de la République Française
Depuis de nombreuses années le mouvement Amazigh et ses composantes associatives en France et au Maroc n’ont cessé de revendiquer l’égalité des droits entre tous les citoyens dans les deux pays respectifs. Les citoyens marocains Amazighs et les citoyens Franco-amazighs sont toujours niés dans leurs identités. Leurs droits linguistiques et culturels ne sont toujours pas effectifs. Au Maroc, les dernières mobilisations de la société civile en général et sa composante amazighe en particulier ont obtenu l’inscription des droits linguistiques et culturels des populations Amazighes dans la nouvelle constitution Marocaine. Cette reconnaissance officielle par l’Etat Marocain des droits de la composante amazighphone ne s’est pas encore traduite dans les faits à part quelques initiatives très symboliques.
En France, par leurs activismes et leurs dynamismes, nos associations ont toujours menées des actions en direction des médias, des forces politiques, syndicales et associatives et plus largement en direction de l’opinion publique pour alerter et informer sur les dénis de droits dont sont victimes les Amazighs de France et du Maroc.

C’est dans ce cadre que nous vous sollicitons afin de veiller à l’égalité pour les populations franco-Amazighes dans l’accès à leurs droits linguistiques et culturels en référence aux valeurs universelles des droits humains et aux valeurs de la république.
Dans cette perspective, nous vous demandons et en référence au préambule ci-dessous de l’accord bilatéral franco-marocain de 1983 de prendre les initiatives pour la révision de cet accord en y intégrant les nouvelles donnes de la constitution marocaine actuelle (art5)
« Le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Royaume du Maroc,
Désireux de resserrer leurs liens d’amitié, d’approfondir la compréhension entre les peuples français et marocain et d’intensifier leur coopération dans le domaine de l’éducation;


Considérant que l’enseignement du français au Maroc et de l’arabe en France sont de nature à favoriser les échanges souhaités entre civilisations;


Convaincus de ce que le maintien des enfants vivant à l’étranger dans la connaissance de leur langue et de leur culture constitue un facteur essentiel de l’épanouissement de leur personnalité et d’adaptation à leur milieu de vie ainsi qu’un élément important pour leur réinsertion dans leur pays d’origine, sont convenus des dispositions suivantes… » 

Cette démarche ne pourra que consolider l’attachement des citoyens franco-amazighs à la République et à ses valeurs, tout en renforçant les liens d’amitié et d’échange culturels entre les deux peuples, marocain et français.
Nous comptons Monsieur le président sur votre sensibilité à l’égalité des droits entre tous les citoyens de France et sur votre volonté de changement et de dépassement des situations de dénis de droit dont sont victimes les composantes franco amazighs du peuple de France.
Nous nous mettons, Monsieur le Président, à votre entière disposition pour vous rencontrer et vous communiquer l’ensemble de nos doléances.
Ayant confiance en votre bienveillance, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de toute notre gratitude et de notre très haute considération.

Associations signataires
– ACAL (Paris)
– Adlis (Paris)
– Corso-berbère (Bastia)
– Franco-Amazigh (Mulhouse)
– Tamaynut France (Clichy)
– Tayafut (Noisy le sec)
– Tiwizi59 (Lille)

 

 

Source : Souss.com