Paris : manifestation contre le racisme et le fascisme

0
694

Azul,

A l’occasion de la journée internationale contre le racisme et le fascisme,  l’Union Nationale des Sans-Papiers appelle à manifester, ce 22 mars à 14h, sur la Place de la République.   J’irais rouler avec eux, aux cotés des camarades du MILI. Je vous invites à me rejoindre pour affirmer notre résistance face à ces états capitalistes et autoritaire et pour prouver notre détermination à abolir les frontières.

Ci-dessous l’appel du l’UNSP.

Ar tufart.

—————


Contre le racisme et contre le fascisme,
tou-te-s dans la rue le 22 mars !

Il y a 8 mois, Clément Méric était assassiné par un nazillon d’extrême droite. Il y a quelques semaines, des Roms étaient agressés à l’acide place de la république et un concert de soutien aux sans-papiers organisé par RUSF à Clermont-Ferrand était attaqué au fusil par un militant d’extrême droite radicale. Vendredi 14 février, deux jeunes ont été poi­gnar­dés par des groupes de la même mouvance, qui tentent de semer la terreur dans le quar­tier de Saint Jean à Lyon. Nous affirmons que ces actes ne sont pas des accidents mais le résultat d’un climat favorable aux idées réactionnaires.

Ces dernières semaines, des milliers de personnes ont manifesté sous l’étiquette de la Manif pour Tous, du jour de colère ou contre le droit à l’IVG. Lors de ces initiatives, se retrouvaient côté à côte, les militants et les sympathisants de l’UMP, du FN et des groupuscules fascistes (GUD, bloc identitaire, action française…). Les reculs du gouvernement sur l’égalité des droits avec l’abandon du projet de loi sur la famille, de la promesse du droit de vote des étrangers aux élections locales ; et plus généralement sa politique antisociale et raciste (politique du chiffre en matière d’expulsion de sans-papiers, stigmatisation et chasse des roms) contribuent à une banalisation des idées d’extrême droite. Le gouvernement ne veut et ne peut apporter de réponse à la montée de l’extrême droite puisque c’est sa politique qui l’exacerbe.

Nous dénonçons les mensonges xénophobes, racistes, islamophobes, sexistes et homophobes propagés par le FN et le reste de l’extrême droite. Ils prétendent défendre les intérêts des couches populaires, mais s’opposent pourtant à une augmentation du SMIC, veulent limiter le droit de grève, dé-rembourser l’IVG, priver de droits sociaux les français et les étrangers et instaurer une politique discriminatoire.

Mais ce qui nous préoccupe peut être encore plus, c ‘est l’absence de riposte d’ampleur de notre camp. Pour lutter contre le racisme, les agressions de l’extrême droite et faire progresser nos droits, nous ne pourrons compter que sur nous-mêmes. Nous devons être solidaires. Les antifascistes grecs du KEERFA (Mouvement Unis contre le Racisme et la Menace Fasciste) ont lancé un appel international pour faire du 22 mars une journée d’action antifasciste et antiraciste, ainsi qu’à un rassemblement à Athènes à cette date.

Nous exigeons :
• la fin des politiques racistes de l’Europe forteresse et de son agence Frontex qui entraînent la mort de milliers de réfugiés de Lampedusa à la Mer Egée
• l’arrêt des expulsions et la fermeture des centres de rétention
• l’arrêt des contrôles au faciès et de la chasse au roms
• la régularisation de tous les sans papiers
• l’égalité effective des droits quelque soit le genre, la nationalité, l’origine, pour une véritable reconnaissance de la citoyenneté
• la mise en place de politiques qui permettent aux femmes de disposer librement de leur corps

La confiance doit aujourd’hui changer de camp,
tou-te-s dans la rue le 22 mars.

Premiers signataires :
UNSP (Union nationale des sans papiers), SOLIDAIRES, ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), MILI (Mouvement Inter Lycées Indépendants), FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers), RUG, UJFP (Union Juive Française pour la Paix), Collectif Arcueil, ATF(Association des Tunisiens en France), FTCR (Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives), ENSEMBLE (Front de Gauche) , CAPAB (Collectif Antifasciste Paris Banlieue), DIEL(Droits Ici et Là Bas), MASSIRA, Collectif ANTIFA18, La HORDE, KEERFA FRANCE, la HARDE FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleur-euse-s Immigré-e-s), NPA, Paris 8 Régularisation, HARDE, Le Collectif Des “Debunkers”, MTE (Mamans Toutes Egales), Act Up-Paris, OCML-Voie Prolétarienne, Femmes en lutte93, 93 au Cœur de la République, ACORT (Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie), collectif Taskim, REMCC (Réseau euro-maghrébin, citoyenneté et culture), Génération Palestine Paris, Syriza Paris, Urgence notre police assassine, Sortir du colonialisme

Soutiens de l’initiative :
Alternative Libertaire, Sub-Tpbam-rp, Agissons contre l’extrême droite, Lesbiennes of Colors, CNT Région Parisienne

 

Tract à imprimer

 

 

Source : LA HORDE